Les informations à retenir concernant le prêt auto

Le pret auto fait référence à une pratique d’emprunt qui est destiné à l’achat d’un nouveau véhicule. L’acquisition peut concerner les voitures neuves ou celles d’occasion. Plusieurs institutions financières proposent ce  genre de crédit à la consommation. Un emprunt automobile peut en effet être sollicité auprès des divers établissements bancaires, des compagnies de crédit à consommation, des concessionnaires auto et des banques qui opèrent en ligne.

À savoir que le fonds maximum susceptible d’être emprunté par le biais de cette opération bancaire ne dépasse pas le montant de 75 000 €. Le versement de la mensualité et du taux d’intérêt constituent les principales obligations de chaque emprunteur.

Le mécanisme de cette catégorie d’emprunt

Le crédit auto appartient à la famille des crédits  affectés. Le financement accordé par les banques ne peut donc pas être utilisé à des fins autres que l’achat d’une automobile. Aussi, l’individu emprunteur et le créancier déterminent ensemble le montant des  fonds à affecter au projet. Par conséquent, le débiteur est tenu de rembourser graduellement la somme empruntée avec un versement à effectuer régulièrement par mois.

Afin d’éviter les situations d’endettement ou les risques d’incapacité de remboursement suite à une complication financière, il est possible de se protéger avec une assurance de prêt. Cette pratique de prévoyance offre une protection contre les risques d’invalidité, de chômage et de décès, aléas susceptibles d’arriver dans le futur. Si cette situation survient, c’est la bancassureur qui se chargera de rembourser le prêt, à la place de l’emprunteur.

Dans tous les cas, les demandeurs de crédit auto doivent être majeurs et leur nom ne doit pas figurer sur la liste du fichier national des incidents de remboursement des  crédits aux particuliers (FICP).

Certains détails à propos du taux de prêt

Le taux effectif global ou TEG régit toutes opérations de crédit auto. Cette grandeur regroupe le taux nominal, l’assurance et les frais de dossier. Pour bénéficier d’une valeur plus basse, il est toujours nécessaire de recourir à une bonne négociation et de réaliser une comparaison préalable de toutes les offres du marché.

Le déroulement d’un prêt automobile

Compte tenu des dépenses et des moyens financiers exigés par l’achat d’une voiture, beaucoup de personnes souscrivent désormais à un pret auto. Ce dernier désigne une opération d’emprunt qui vise une acquisition de véhicule neuf ou occasion. Cet emprunt appartient à la catégorie des crédits à la consommation. Ainsi, le plafond de la somme empruntée ne dépasse pas 75 000 €.

Si l’inexistence ou l’insuffisance de moyens financiers constitue depuis longtemps un facteur de blocage pour plusieurs individus qui veulent avoir leur propre automobile, ce n’est plus le cas de nos jours. La mise en place de ce type de prêt permet à bon nombre de familles d’obtenir le financement nécessaire à ce genre d’acquisition.

Le mécanisme de fonctionnement du crédit auto

Avec cette pratique bancaire, les deux parties déterminent ensemble le montant de la somme prêtée. En contrepartie du crédit, l’individu emprunteur est tenu de rembourser l’argent emprunté avec un versement mensuel réalisé petit à petit et régulièrement. Il est également obligé de payer le coût de son prêt désigné par le taux d’intérêt.

La souscription d’une assurance de crédit auto est possible pour prévenir les risques de complication budgétaire susceptibles d’apparaître dans le temps à venir.  C’est une formalité facultative permettant de se prémunir des incidents comme le chômage, l’invalidité ou encore le décès. En outre, tous les demandeurs d’emprunt doivent être des personnes majeures dont le nom n’est pas mentionné dans le fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers (FICP).

À propos du taux de prêt

Le taux correspondant à ce type d’emprunt est le taux effectif global ou TEG. Cette grandeur inclut le taux nominal, l’assurance et les frais de dossiers. Sa valeur est négociable et calculée en pourcentage de la somme prêtée. Pour obtenir un taux plus bas et plus intéressant pour l’emprunteur, il faut recourir aux comparaisons des propositions suggérées par les différents créanciers. Il est ainsi possible de réaliser des économies conséquentes, compte tenu de la durée extrêmement longue d’un prêt immobilier.