Les agrégats qui définissent le crédit auto

Il n’est jamais facile de réaliser une nouvelle acquisition de voiture. Vu l’importance des financements que cette opération demande, le recours au pret auto constitue la meilleure solution. Le crédit automobile désigne la forme d’emprunt destiné spécialement pour l’achat d’un véhicule neuf ou d’occasion. Il fait partie intégrante des prêts à la consommation et plus précisément des crédits affectés. La somme empruntée ne doit jamais excéder le seuil de 75 000 € et doit être strictement utilisée pour l’achat d’une automobile.

Plusieurs entités financières offrent actuellement ce genre de service monétaire. Le dépôt des demandes de crédit peut s’effectuer auprès des divers établissements bancaires, des concessionnaires auto, des organismes  de crédit à la consommation et des différentes banques en ligne.

La détermination de la mensualité

La fixation du montant de prêt est effectuée par le créancier et le débiteur ensemble. Par conséquent, l’emprunteur est tenu de rembourser la totalité de la somme empruntée. La méthode de remboursement se réalise graduellement avec un versement régulier à effectuer tous les mois. Le montant de cette mensualité dépend en général de la capacité de remboursement de l’intervenant. Mais quoi qu’il en soit, le paiement ne doit pas dépasser 30 % du revenu mensuel de l’individu.

Le taux et l’assurance

Avec cette pratique d’emprunt, le taux d’intérêt correspond au taux effectif global ou TEG. Sa valeur intègre par conséquent le taux nominal, l’assurance et les frais de dossier. L’obtention d’un taux bas demande le déploiement d’une bonne négociation et le recours aux comparaisons. En effet, les propositions diffèrent souvent d’un prêteur à un autre et faire jouer la concurrence entre plusieurs organismes permet quelquefois de réaliser des économies conséquentes.

Concernant l’assurance, sa souscription reste facultative bien qu’elle est de plus en plus exigée par les établissements prêteurs. Le procédé permet de prévenir les risques susceptibles de provoquer des endettements et d’incapacité de remboursement. Le bancassureur prend en charge le paiement des mensualités si le souscripteur se retrouve au chômage, en arrêt de travail, est invalide ou décède en cours de crédit.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *